Motion: Projet de construction « JongMëtt »

Publié le

déi gréng demandent de mettre à l'ordre du jour du Conseil communal une motion proposant des critères de développement durable pour la construction du projet JongMëtt.

 

Motion

  • Considérant que la commune de Junglinster est membre de l'Alliance du Climat (Klimabündnis) depuis 2006 et qu’elle a signé le 21 mai 2014 le Pacte Climat avec l'Etat (Klimapakt),
  • Considérant que dans sa séance du 16 septembre 2014 le conseil communal a fixé à l'unanimité les principes directeurs du développement durable de la commune de Junglinster avec entre autres les éléments-clé suivants:

-   réduction de 20% la consommation sur le territoire communal;

-   provenance d'au moins 20% du courant électrique consommé sur le territoire de production locale à partir des sources régénératives;

-   provenance d'au moins 20% de la chaleur consommée sur le territoire de sources régénératives;

-   réduire les émissions de CO2 de 2% par an;

-   la commune s’engage dans un processus de valorisation des ressources naturelles locales et soutiendra une économie des chemins courts se basant sur une production locale de qualité en accord avec la protection de l’environnement,

  • Considérant que la commune de Junglinster va lancer sous peu des appels d'offres concernant la construction de divers lots dans le projet immobilier JongMëtt,

 

Le Conseil communal demande au Collège échevinal

 

  • De prévoir dans les critères d’attribution des différents lots du projet JongMëtt que les immeubles futurs devront prendre en compte, dans la mesure du possible, les objectifs du développement durable et de la préservation de l'environnement entre autres par :

o   l’utilisation des matériaux renouvelables, récupérables et de recyclables;

o   la minimalisation des émissions de CO2 lors de la construction (fabrication et transport des  matériaux et composantes);

o   une performance énergétique élevée, nettement plus efficace que les normes législatives actuellement en vigueur et au moins égales à celles qui entreront en vigueur à la fin de la décennie;

o   le recours aux énergies renouvelables, notamment l'utilisation passive et active de l'énergie solaire.

  • De se conformer également à ces critères pour les constructions érigées par la Commune elle-même.